Le 11 décembre 2017, l’Ambassadeur Frédéric Mondoloni a remis ses lettres de créance au Président de la République de Serbie Aleksandar Vučić. Il devient ainsi officiellement le nouvel Ambassadeur de France à Belgrade.

 

 

 

 

 

 

 

Le Président Vučić a accueilli l’Ambassadeur Mondoloni au Palais de Serbie et lui a fait part de sa satisfaction de l’arrivée d’un nouvel ambassadeur de France – ceci tout spécialement le jour où il devait se rendre à Paris à l’invitation du Président Emmanuel Macron pour participer au Sommet « One Planet » marquant l’anniversaire de la signature de l’Accord de Paris sur le climat.

Les deux interlocuteurs ont constaté qu’en 2018 sera célébré le centenaire de la fin de la Première guerre mondiale. Ceci sera l’occasion, non seulement de rappeler l’alliance historique entre les deux pays, mais aussi de donner une impulsion au renforcement de leurs liens dans tous les domaines. Le Président Vučić et l’Ambassadeur Mondoloni ont souligné qu’il était d’intérêt commun que les relations entre les deux pays, traditionnellement bonnes, soient suivies d’un dialogue politique régulier ainsi que de davantage projets économiques communs. Ils ont relevé la bonne coopération qui existait entre les deux pays dans le domaine de la sécurité. Les deux interlocuteurs ont enfin mis l’accent sur l’importance du processus d’intégration de la Serbie à l’Union européenne.

L’Ambassadeur Mondoloni a commencé sa carrière à la direction d’Afrique du nord et du Moyen orient du Ministère des affaires étrangères (1998-2000) avant de travailler à la direction des Affaires stratégiques pour traiter de lutte contre la prolifération (2000-2002). Il rejoint ensuite le Département d’État américain comme diplomate d’échange (2002-2003) puis l’Ambassade de France aux États-Unis (2003-2005). Membre du cabinet du Premier ministre Dominique de Villepin (2005-2007), il est nommé ensuite conseiller diplomatique du ministre de la défense Hervé Morin (2007-2009). Entre 2009 à 2013, M. Mondoloni occupe le poste de directeur des relations internationales du Commissariat à l’énergie atomique (CEA) et de gouverneur pour la France à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). Il rejoint alors l’Ambassade de France à Moscou comme Ministre conseiller et adjoint du chef de mission, jusqu’à septembre 2017.