Né en 1943, à Belgrade, Pierre Grujičić se rend à Paris à l’âge de 18 ans où il obtient le statut de réfugié politique et se consacre à la photographie. Il capte à travers son objectif des scènes de rues parisiennes, de marchés aux puces, de gens qui luttent quotidiennement pour survivre.

Il entre dans le monde parisien des artistes. C’est au célèbre café Le Select, le lieu préféré des plus grands écrivains, philosophes, peintres, photographes de l’époque, qu’il présente sa première exposition.

Au début des années 70, il devient l’un des premiers photographes de l’agence Sipa Press, mais travaille principalement en tant que photographe indépendant. Ses photographies sont publiées dans de nombreux magazines et journaux internationaux. Il expose dans des galeries de Paris, Toronto, New York, Courchevel, Val d’Isère, Cassis, Cap d’Agde, Belgrade…

Pierre Grujičić photographie des gens ordinaires et extraordinaires, des personnages de la jet-set française, des peintres de Montparnasse, des agriculteurs, des vendeurs au marché aux puces…

Après presque trente ans passés en France, il revient en Serbie où il poursuit son travail. Il habite aujourd’hui Belgrade et Paris. En 2019, il célèbre 50 ans de sa carrière. Les photographies sélectionnées pour cette exposition présentent la France de sa jeunesse.

The post Pierre Grujičić – 50 ans du noir et blanc appeared first on Institut français de Serbie.

Original Article